Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des Amis du Patrimoine Saint-Martinois
  • : Ce blog a pour but de mieux faire connaître les activités de l'association des Amis du Patrimoine Saint-Martinois. Il permet également de mieux connaître l'histoire de Saint-Martin-Boulogne
  • Contact

Recherche

Archives

13 février 2009 5 13 /02 /février /2009 09:31

La Chapelle du Saint Sang se dresse au centre d’un petit enclos, avenue Kennedy dans le quartier de Bréquerecque.

Deux traditions se rattachent à la création de cette chapelle.

La première, liée aux origines chrétiennes de Boulogne, nous transporte dans l’Antiquité. Selon les historiens, Saint Victoric et Saint Fuscien qui vécurent vers la fin du IIIe siècle furent les premiers évangélisateurs de la Morinie. Saint Fuscien prêcha la nouvelle religion dans la contrée de Thérouanne tandis que Victoric son compagnon s’installa à Boulogne au pied de la ville romaine le long de la voie allant vers Amiens. Là, à l’emplacement de l’actuelle chapelle, il aurait fondé un premier sanctuaire dédié à la Vierge Notre Dame. Ce serait le tout premier lieu de culte chrétien à Boulogne sur mer. L’époque de cette fondation est à peu près contemporaine des premières traces du christianisme décelées à Boulogne.

La seconde tradition veut que c’est à l’endroit même où s’élevait ce sanctuaire que Sainte Ide, comtesse de Boulogne et mère de Godefroy de Bouillon, reçu de Baudouin son troisième fils la relique du Saint Sang du Christ envoyée de Jérusalem par son fils Godefroy de Bouillon. L’envoi de ces reliques est attesté par deux documents peu postérieurs à l’évènement : un légendaire du chapitre de Boulogne aujourd’hui perdu qui mentionnait leur existence en l’église de Boulogne en 1134 et une charte de 1247 due à Robert 1er, comte d’Artois, qui indique que les églises de Boulogne et de Lens ont été enrichies des reliques que Godefroy s’était procurées en Terre Sainte.

Les deux traditions font partie intégrante de l’histoire de la Chapelle du Saint Sang mais l’époque réelle de sa fondation demeure inconnue.

La date de 984 aurait été gravée sur une des pierres de l’ancien portail. On sait qu’elle fut rebâtie en 1700 comme l’indique une inscription récupérée et intégrée de nos jours dans l’enceinte de l’actuelle Chapelle. On la nommait la Capelette. Elle fut dévastée pendant la Révolution, transformée en corps de garde pendant le séjour de la Grande Armée. Elle fut rasée en 1858, on prit soin d’enfouir religieusement l’ensemble de ses vestiges dans les fondations de la nouvelle bâtisse dont la première pierre fut posée le 19 mars 1859.

La construction de la Chapelle fut financée grâce à quelques offrandes et surtout grâce aux libéralités des Clifford, riche famille catholique anglaise de Clifton, près de Gloucester. C’est grâce à l’abbé Leuillieux curé de la paroisse de Bréquerecque et ami de la famille Clifford, que la Chapelle fut reconstruite.

L’entreprise était achevée au début de l’année 1861 et la Chapelle solennellement bénite le 20 juillet 1862 par Monseigneur Parisis. La Chapelle était surmontée d’une flèche en bois. On la démonta en 1925 pour des raisons de stabilité et elle fut détruite par la suite. Toute la sculpture de la Chapelle est l’œuvre d’un artiste londonien William Farmer. A l’intérieur les vitraux, les peintures, les sculptures et le dallage forment un ensemble coloré où dominent les tons jaunes, rouges et bleus. Les vitraux sortent des ateliers Lévêque, maître-verrrier  de Beauvais. Le pavement en céramique est signé d’artistes anglais.

La Chapelle du Saint Sang est étroitement associée à deux œuvres : la statue de Notre Dame de Boulogne datant du début du XVIIe siècle et le reliquaire du Saint Sang, joyau de l’orfèvrerie du XIVe. Il disparut pendant la Révolution. Il passa ensuite en plusieurs mains pieuses jusqu’en 1836. Récupéré par le curé de Saint Nicolas, il fut remis à la paroisse de Bréquerecque en 1858.

La statue de Notre Dame de Boulogne et le reliquaire du Saint Sang sont aujourd’hui conservés dans le trésor de la Cathédrale Notre Dame.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sébastien Chochois - dans Lieux-dits
commenter cet article

commentaires