Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des Amis du Patrimoine Saint-Martinois
  • : Ce blog a pour but de mieux faire connaître les activités de l'association des Amis du Patrimoine Saint-Martinois. Il permet également de mieux connaître l'histoire de Saint-Martin-Boulogne
  • Contact

Recherche

Archives

13 septembre 2010 1 13 /09 /septembre /2010 16:54

Carte des environs de Boulogne élaborée avant l’attaque par les groupes de résistants du docteur Menne et de Jeannil Dumortier, ainsi que par les Corps Francs de La Capelle - Le Waast.

Sur ce document, on distingue d’abord les positions des lignes canadiennes, en pointillés bleus, et allemandes, en pointillés verts, avec, au centre, le No man’s land où les FFI imposeront leur loi. Les positions occupées par les groupes FFI autour de la forteresse apparaissent sous la forme de cercles rouges numérotés : les cercles rouges numérotés 1,2,3,4,5 et 6 identifient les groupes FFI du Corps Francs du Capitaine Germain, déployé au sud, occupant les intervalles entre Hardelot et Le Choquel, Ecames et Hesdin l’Abbé, en liaison avec le régiment canadien des Cameron Highlanders of Ottawa. Plus au nord, sous la forme des cercles numérotés 7 et 8, apparaît le groupe FFI de La Capelle – Le Waast, placé sous les ordres du Lieutenant Isabelle Nacry, soutenant des 8e et 9e brigades d’infanterie canadienne. Les secteurs de la ligne de front occupés au sud par les groupes FFI du Corps Francs Germain sont symbolisés par des pointillés rouges, le PC de ces groupes étant positionné à Hesdigneul ; les secteurs tenus par les troupes canadiennes apparaissent en pointillés bleus (Cameron Highlanders of Ottawa au sud, 9e brigade d’infanterie à l’est, 8e brigade d’infanterie plus au nord).

On distingue également les axes de pénétration des différentes patrouilles FFI avant l’attaque, avec les dates correspondantes, sous la forme de flèches rouges. Les positions fortifiées allemandes, symbolisées par des cercles verts, sont localisées précisément, de même que les champs de mine et les fossés anti-chars. Enfin, on distingue les axes d’attaque contre les positions allemandes du Mont-Lambert, d’Herquelingue et de la Crèche, sous forme de flèches rouges (pour les groupe FFI) et bleues (pour les troupes canadiennes), ainsi que les dates correspondantes.

Cette carte, complétée grâce aux renseignements recueillis auprès des civils évacués en dernière minute, constituera pour l’état-major canadien un document de tout premier ordre. Le document reproduit ici, ayant appartenu au Lieutenant FFI Jeannil Dumortier, a été remis à la municipalité de Saint-Martin-Boulogne par Guy Bataille, à l’issue d’une conférence débat organisée par ce dernier le 16 septembre 1994 sur le thème « La Libération de Saint-Martin, cinquante ans après ».

Partager cet article

Repost 0
Published by Sébastien Chochois
commenter cet article

commentaires