Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des Amis du Patrimoine Saint-Martinois
  • : Ce blog a pour but de mieux faire connaître les activités de l'association des Amis du Patrimoine Saint-Martinois. Il permet également de mieux connaître l'histoire de Saint-Martin-Boulogne
  • Contact

Recherche

Archives

30 août 2010 1 30 /08 /août /2010 16:36

Madeleine Berquez est infirmière durant la Seconde Guerre mondiale.

 

Numériser0028

Madeleine Berquez, une Boulonnaise dans la guerre, par Geneviève Dupont-Sergent-Triquet

  

Que peut-il se passer dans la tête d’une jeune femme de 18 ans au moment de l’invasion qui fut une période de violences et de malheurs, si ce n'est le désir de se rendre utile en apportant aide et réconfort aux victimes de la guerre.

Voici en quelques lignes le parcours de Madeleine Berquez dont le comportement fut exemplaire, tout de courage et de générosité dans un moment particulier offrant les meilleures années de sa jeunesse.

Madeleine Berquez est née le 26 juillet 1921 à Boulogne-sur-Mer. Quand la guerre éclate, à la saison de ses 18 ans, elle décide de servir son pays. Son choix se porte vers la Croix-Rouge de Boulogne, installée rue Monsigny en 1942-1943. Elle est affectée aux colis des prisonniers.

Elle prend conscience qu’elle peut donner davantage, en s'investissant auprès des victimes de guerre. La Croix-Rouge a d'autres champs d'action où elle pourra se réaliser pleinement. Dans sa personnalité, on décèle du courage, de l’abnégation et du dynamisme. Elle décide, avant même d’en parler à ses parents, de s'engager comme conductrice ambulancière de la Croix-Rouge, dans le service actif. Elle a besoin d'une responsable Croix-Rouge afin de convaincre ses parents. En effet, elle n’est pas majeure, n'ayant pas encore ses 21 ans. De plus, elle est fille unique, ce qui explique l'inquiétude de ses parents.

S'engager au sein de la Croix-Rouge implique une formation. Celle-ci va se faire en deux temps. Un stage pratique à Boulogne et un stage théorique à Paris, chacun durant six semaines.

Mme Ansel de Paris assure le stage de pratique ambulancière. Obtenir le permis de conduire devient donc une priorité pour Madeleine. C'est chose faite le 18 octobre 1943. Le stage se déroule pendant les bombardements du Portel et consiste aux transports des blessés civils vers l'hôpital Saint-Louis de Boulogne. Déjà Madeleine Berquez se fait remarquer par son dévouement et son mépris du danger lors des nombreux bombardements et pendant le siège de la ville.

Le stage théorique se passe à Paris avec le contenu suivant :

- Un enseignement général

- Notions de mécanique auto

- Topographie

- Cours de secourisme pour l'obtention du brevet de secourisme

 

Ayant donné satisfaction, Madeleine Berquez obtient le diplôme de conductrice n° 570 délivré le 9 décembre 1943 par la Direction des conductrices Croix-Rouge à Paris. Par chance, elle est affectée en décembre 1943 à la section automobile sanitaire de la Croix Rouge Française Nord-Pas-de-Calais. Elle sera nommée à Boulogne-sur-Mer, donc sur ses terres.

Son parcours en tant que conductrice ambulancière fut jalonné de villes en raison de mutations. On peut citer Boulogne, Strasbourg, à nouveau Boulogne, Metz, mission plus difficile car elle consistait à aller rechercher des déportés, Le Havre, Gravelines, où elle quitte son service à cette section, car elle est passée cadre de réserve. On est le 30 juin 1946.

On ne peut qu'être admiratif devant le parcours de Madeleine Berquez. Elle fut saluée d'une façon élogieuse par la directrice de la Croix Rouge Française, Mme de Peyerimhoff en octobre 1951 en ces termes : « Des belles et solides qualités techniques et morales de Mademoiselle Berquez ont fait d’elle une collaboratrice précieuse pour la Direction des conductrices qui a toujours pu compter sur elle ».

Mademoiselle Berquez fut décorée sur l’ordre du Général Koenig le 17 juin 1945 pour services rendus. Citations et attribution de la Croix de Guerre avec étoile de bronze.

Voici résumé le parcours de Madeleine Berquez. Elle a su mettre en pratique les valeurs de la Croix Rouge Française qui a pour but de « prévenir et d'apaiser les souffrances physiques et morales » en temps de guerre comme en temps de paix.

Vu ses états de service pendant la guerre, Madeleine Berquez fut autorisée à passer le diplôme d'infirmière à Arras. elle exerça en tant qu'infirmières à l'Etablissement Fougerolles de Boulogne-sur-Mer pendant six ans, puis infirmière d'internat au lycée Branly de Boulogne où elle termina sa carrière en 1986. Toujours la même mission au service des autres.

Merci à elle.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Sébastien Chochois
commenter cet article

commentaires