Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des Amis du Patrimoine Saint-Martinois
  • : Ce blog a pour but de mieux faire connaître les activités de l'association des Amis du Patrimoine Saint-Martinois. Il permet également de mieux connaître l'histoire de Saint-Martin-Boulogne
  • Contact

Recherche

Archives

30 janvier 2009 5 30 /01 /janvier /2009 11:46

Ce mercredi 28 janvier 2009, à 18h30, les Amis du Patrimoine Saint-Martinois tenait leur Assemblée générale, salle du Foyer communal Germaine Dumortier.
Mme Rétaux, adjointe au Maire, chargée du Patrimoine et des Archives, représentant M. Alain Oguer, Conseiller général, Maire de Saint-Martin-Boulogne, prononça le discours d'accueil de la municipalité.

Discours de Mme Françoise Rétaux
" Madame la Présidente,

Mesdames, Messieurs les Membres des Amis du Patrimoine Saint-Martinois, Je suis très heureuse et honorée d'être parmi vous pour assister à votre Assemblée Générale.
Je vous prie d'excuser l'absence de M. Alain Oguer, Conseiller général et maire de Saint-Martin-Boulogne, retenu à l'occasion d'une autre manifestation, à Boulogne-sur-Mer.
Tout d'abord, permettez-moi de m'associer à la peine, que les Amis du Patrimoine Saint-Martinois ont ressentie lors du décès de M. Edmond Fauquez, Vice-Président de l'association.
Ce passionné d'histoire locale s'est beaucoup investi pour la préservation des Archives municipales et il a contribué au bon fonctionnement du Patrimoine de la commune.
L'association et la commune ont perdu une personnalité précieuse. Permettez-moi de vous présenter avec la municipalité, pour l'année 2009, nos vœux de bonheur, de santé et de réussites dans vos projets.
Nous sommes heureux de vous accueillir, ici, au foyer communal Germaine Dumortier pour l'Assemblée Générale de votre association.
La Ville de Saint-Martin-Boulogne se réjouit de posséder une association comme la votre qui a pour but de nous sensibiliser à la généalogie, à l'histoire et au patrimoine local.
Je tiens à saluer toutes les personnes de cette association qui mettent leur talent et consacrent beaucoup de temps dans leur recherche pour assurer la protection et la valorisation des sites historiques et de tous les témoignages du passé.
Je les félicite vivement.
C'est toujours avec un grand intérêt que nous attendons la sortie du nouveau bulletin. Ce bulletin, qui symbolise votre souci de sensibilisation et de vulgarisation à l'histoire et à la généalogie, est toujours de grande qualité, avec la recherche de la vérité historique. Il prouve s'il en était besoin que vulgarisation ne signifie pas simplification et facilité.
Les Amis du Patrimoine Saint.-Martinois participent également à de nombreuses mnifestations.
Je pense bien sûr aux Journées du Patrimoine, qui permettent à tous, Saint-Martinois ou visiteurs, de découvrir ou redécouvrir gratuitement les aspects patrimoniaux de la commune.
Ces Journées du Patrimoine inscrivent la commune dans un projet national de prise de conscience à l'architecture et aux héritages communs, qui, nous nous devons, de transmettre aux générations futures.
Les Amis du Patrimoine organisent également leur Journée de la Généalogie, qui permet aux généalogistes, de plus en plus nombreux de se réunir pour échanger à propos de leur passion commune.
Chaque année, cette manifestation remporte un véritable succès.
Toujours dans un souci de vulgarisation l'association participe, sous la houlette de Mme Belval, à l'opération Nos Quartier d'été. Participation qui est très appréciée par les habitants et par le Centre Social Eclaté.
Enfin, les Amis du Patrimoine ont montré cette année, que Patrimoine, Généalogie, Histoire ne sont pas en contradiction avec l'utilisation des outils modernes. La création du Blog est un véritable succès. Le nombre des visiteurs va croissant et ce blog devient de plus en plus complet.
Je terminerai en souhaitant une longue vie à l'association des Amis du Patrimoine Saint-Martinois en espérant qu'elle continuera à nous divertir et à nous instruire des choses du passé.





Sébastien Chochois, secrétaire de l'association demande de bien vouloir excuser : Karine Réant, Présidente, Isabelle Clauzel-Delannoy, Brigitte Vasseur-Belval, Lucie Lebeau, Sophie Belval, Michel Délot, pauline Joly, Pierre et Claudette Crayston, Francis Terrier, Francis Brognard, Emile Cuvillier, Anne-Marie et Jean-Jacques Girardin, Simone et Louis Vandendriessche.

En l'absence de Karine Réant, le secrétaire lit le rapport moral de la Présidente. 

Discours de Mlle Karine Réant, Présidente
" Mesdames, messieurs, tout d'abord un grand merci pour votre présence ce soir. Merci en particulier à Mme Retaux, adjoint chargé du patrimoine qui représente M. Oguer. Je vous présente également, au nom du comité ici présent nos meilleurs vœux pour la nouvelle année. Qu'elle apporte à tous, joie, bonheur, santé et réussite.
L'année 2008 vient de se terminer, bien tristement il est vrai…En effet, notre première pensée, ce soir, va à Mr Fauquez, décédé en novembre  dernier. Conseiller municipal de 1984 à 2001, adjoint au maire, il était également vice-président de notre association depuis sa création en 2002. Ami fidèle et dévoué, c’est une grande perte pour nous tous. Notre association lui doit beaucoup et je vous propose ce soir d’observer une minute de silence en sa mémoire.
….
Merci.
Il convient également aujourd’hui de dresser un bilan de l’année écoulée…Tout d’abord  2008 a été marqué par le lancement de notre blog sur internet. Il permet de mieux faire connaître les activités de l’association mais aussi de diffuser nos informations. Nous avons continué nos travaux de publication mais aussi participé à de nombreuses manifestations.
Tout d’abord, en juillet, l’association a prêté pour la seconde fois son concours aux « quartiers d’été » aux côtés d’associations saint martinoises telles qu’Opale Aquarium, Léo Lagrange ou de l’Olympique saint Martinois. Cette manifestation organisée chaque année par  le  Centre Social Eclaté  a pour but d’offrir une journée de détente aux personnes qui ne partent pas (qui n’ont pas la chance de partir en…) en vacances. Après une randonnée découverte dans le quartier, les habitants sont conviés à un barbecue géant. L’après-midi, diverses activés étaient proposées : ……et pour notre part, Mme Belval avait préparé une exposition sur les lieux dits et demeures rencontrés le matin.
En septembre, pour la septième année consécutive, l'association, en collaboration avec le conseil général et la ville de Saint-Martin a organisé les journées européennes du patrimoine. Le vendredi soir, Michel Parenty a « lancé » la manifestation avec une conférence sur le thème « Demeures de jadis aux détours des sentiers de la campagne Saint-Martinoise. Le
dimanche matin, avait eu lieu la traditionnelle randonnée  et l’après midi, nous avions la possibilité de visiter les jardins de la Caucherie et la Chapelle du Mont Lambert. Devant cette dernière étaient installés plusieurs stands :
- M
. Masson, faïencier au Mont-Lambert
- Isabelle Clauzel-Delannoy, Présidente du Cercle d'Etudes en Pays Boulonnais qui  présentait son association et ses bulletins.
- Les Trésors du Puits du Sart, Ferme de Bédouatre qui présentait ses produits régionaux
et enfin  Patrick Ghier, artiste peintre, membre de la Palette Outreloise.
La manifestation a rencontré une nouvelle fois un vif succès.

Enfin, le 16 novembre dernier, a eu lieu la seconde journée de la généalogie associée à une commémoration de l’Armistice de la Grande Guerre. Ce genre de manifestation n’existant pas dans le Boulonnais et la généalogie faisant de plus en plus d’adeptes, notre journée a rencontré un vif succès et ceci dans un espace plus grand et mieux adapté qu’en 2008. Nous espérons bien sûr renouveler l’opération.
En effet, notre volonté pour cette nouvelle année est de nous montrer toujours aussi actifs. Par le bais de nos publications mais aussi en organisant ou en participant à de multiples manifestations. Nous espérons notamment pouvoir organiser des conférences.
Nous souhaitons également renouveler notre participation aux quartiers d’étés et poursuivre notre collaboration avec les différentes associations de la région (tel que le Comité d’Histoire du Haut  Pays) en participant notamment à des forums.
Voilà, je vous remercie pour votre attention et passe à présent la parole au trésorier, M. Arblay."


Le rapport moral de la Présidente est adopté à l'unanimité.

La parole est donnée à Paul Arblay, Trésorier de l'association.
M. Arblay présente le compte de résultat de l'association au 31 décelmbre 2008.
Le rapport du Trésorier est adopté à l'unanimité.

Discours de Mme Michelle Belval-Knobloch

"Madame RETAUX, adjointe au maire, chargée du Patrimoine,
Mesdames et Messieurs les membres du Comité,
Mesdames et Messieurs -les membres de l'association,
Bonsoir à toutes et à tous. Merci de votre présence.
Nous vous souhaitons une bonne et une heureuse année. Que cette année vous apporte la réussite dans tout ce que vous entreprenez, que les difficultés vous soient épargnées et que le bonheur et la santé soient dans vos cœurs et dans ceux de vos proches.
Nous avons une pensée émue pour notre ami Edmond Fauquez qui nous a quitté.Edmond était Conseiller municipal à Saint Martin de 1984 à 2001, adjoint au maire, il était également vice-président de notre association depuis sa création en 2002, vice-président de l'O.F.3 de Saint-Martin, président du Club de randonnée pédestre « Léo Lagrange» de Saint-Martin. C'était un ami sincère et dévoué.Nous souhaitons à Madame Fauquez ainsi qu'à ses enfants, ses petits-enfants et ses proches, une année plus paisible que celle qui vient de se terminer.
Nous préparons un bulletin en hommage à Edmond. Ce bulletin, numéro 13, paraîtra au cours du premier semestre de cette année. Entre le numéro 11 que vous avez reçu et le numéro 13 à venir, il y a bien sûr le numéro 12, que nous avons le plaisir de vous remettre aujourd'hui.
Nous avons eu en 2008 des temps forts :
La création d'un blog par nos deux stagiaires Sophie Belval et Robin Huxley, blog qui fonctionne très bien.
Au mois de juillet, notre exposition et nos quiz aux Quartiers d'Eté ont été à nouveau un succés. Le Centre Social Eclaté de Saint Martin organise cette manifestation chaque été pour les personnes qui ne partent pas ou qui ne peuvent pas partir en vacances. Nos activités ont été appréciées par les enfants et les adultes. Ce fut une journée de détente pour tous.
La journée du Patrimoine s'est déroulée cette année 2008 au hameau de Mont Lambert avec une exposition sur le hameau et les familles du Mont Lambert, et la tenue de stands devant la chapelle.
Nous avons pu apprécier et admirer deux artistes peintres Francine Nèvejans et Patrick Ghier, un artisan-faiencier Pascal Masson, des livres sur l'histoire du Boulonnais avec Isabelle Clauzel-Delannoy, Présidente du Cercle d'Etudes en Pays Boulonnais qui nous présentait son association, ses livres et ses bulletins, et enfm, avec Les Trésors du Puits du Sart des produits régionaux de la Ferme de Bédouâtre. Le matin avait lieu la randonnée pédestre incontournable organisée par le Club Léo Lagrange.
Et, pour terminer, au mois de novembre, nous avons organisé notre deuxième Journée de la Généalogie fusionnant, cette année, avec la commémoration du 90ème anniversaire de l'Armistice de la Grande Guerre et une exposition.
Ces deux évènements ont beaucoup plus à tous, participants et visiteurs Nous avons organisé deux conférences. La première en septembre était animée par Michel Parent y qui nous a parlé des manoirs du Boulonnais et des sites de Wicardenne et d'Ostrohove.La seconde conférence en novembre, animée par la Présidente de l'association, concernait la gueme 1914-1918 et la mémoire des poilus disparus.
Nous participerons à nouveau cette année aux différentes manifestations : Quartiers d'été, Journée du Patrimoine et Journée de la Généalogie.
Nous désirons donner un nouvel essor à l'association, organiser des conférences, des visites, des sorties.
Vous avez des idées à nous soumettre, vous voudriez visiter tel endroit, assister à telle conférence, nous sommes à votre écoute et accueillons vivement toute initiative.
Nous pouvons avoir beaucoup de projets tous ensemble.
Je vous remercie de votre attention et je laisse la parole au secrétaire de l'association Monsieur Sébastien Chochois, afin de procéder au renouvellemnt du tiers sortant.


L'association procède au renouvellement du tiers sortant du comité de l'association.
Les membres à renouvelés sont : Paul Arblay, Michelle Belval, Sébastien Chochois et Pascal Pouille. Un siège du Comité est également vacant après le décès de M. Edmond Fauquez.
Les candidats sont : Michelle Belval, Sébastien Chochois, Geneviève Dupont-Sergent, Marcel Mascaux et Claire Truquet.
Tous les candidats sont élus à l'unanimité.

L'association présente ensuite le bulletin n° 12 (2e semestre 2008). Celui-ci est consacré aux lieux de Mémoire de la Grande Guerre. Il a été réalisé par Karine Réant.

Le bureau demande à l'assemblée, si il y a des questions diverses.
M. Bruchet demande ce qu'il en est de l'ouvrage sur L'Histoire de Saint-Martin. Le projet n'est pas abandonné Aujourd'hui. Le groupe de travail va être reconstitué, après avoir été mis en sommeil.
M. Jean-Pierre Fourcroy remercie Mme Françoise Rétaux pour son intervention quant aux vitraux du Petit Séminaire. Il est décidé qu'une projection des vitraux sera réalisé, permettant aux adhérents de connaître Henry Lhottelier et découvrir les vitraux du Petit Séminaire.

L'ordre du jour, étant épuisé, la séance est levée. Mme Belval, Vice-Présidente de l'association invite l'assistance au verre de l'amitié offert par la municipalité.


Repost 0
Published by Sébastien Chochois - dans La vie de l'association
commenter cet article
28 janvier 2009 3 28 /01 /janvier /2009 08:38

Nos amis du Cercle d’Etudes en Pays Boulonnais font paraître un nouvel ouvrage "Coutumes du comté de Boulogne" (Dir. des Publications Denis Clauzel-Delannoy). La présentation de l'ouvrage aura lieu le vendredi 6 mars à 19h00 à l'Hôtel de Ville de Boulogne-sur-Mer (Entrée libre et gratuite).

Plus d'informations : http://membres.lycos.fr/cercleetudes/

Repost 0
Published by Sébastien Chochois
commenter cet article
27 janvier 2009 2 27 /01 /janvier /2009 16:12

 

1e Génération

  1. Guillaume Abot

Né en 1619 à Alençon

Marié à Jeanne Le Vaver

Décédé en 1647 à Boulogne-sur-Mer, à l’âge de 28 ans

 

2e Génération

1.1 Jean Abot dit La Galiote

Conseiller du Roi, Receveur général des Domaines ordinaires et extraordinaires du douzième ou diocèse de Boulogne.
Marié le 2 juin 1641 à Honfleur à Marguerite Le Comte

Marié le 5 mai 1645 à Madeleine Feramus (+1699)
Il acquiert, en 1655, dans la paroisse de Saint-Martin-lez-Boulogne, une simple ferme, La Guillebeudrie (du nom de Nicolas Guillebaud). Celle-ci était tenue à cens de l'abbaye Notre-Dame de Boulogne. Ce serait protégé par Monseigneur Pérochel que Jean Abot dit La Galiote serait venu se fixer dans le Boulonnais. Il fit bâtir une petite maison de campagne que l'on baptisa la Caucherie.

Décédé en 1677 à Boulogne-sur-Mer.
Origine du surnom La Galiote.
Un mémoire rédigé par un descendant au XVIIIe sicle précise les circonstances dans lesquelles le surnom de La Galiote fut attribué aux ancêtres de Jean, qui "s'étant retiréz en Angleterre vers ceux de ce nom d'où descendoit la tige commune, furent bientôt en état par leur industrie et leur bonne conduite de rentrer dans leur patrie avec une galiote richement chargée de toute leur fortune et leurs titres ; la galiote fit naufrage, biens et titres furent perdus".

 

3e Génération

1.1 Jean Abot, Sieur de Bourgneuf (1642)
Il est le fils de Jean Abot et Marguerite Le Comte
Avocat au Parlement de Paris, demeurant Parvis Saint-Sulpice.
Il épouse le 5 juin en l'église Notre-Dame à Alençon Marie Tournely, âgée de 20 ans, fille de Léonard Tournely, ecuyer, Siuer des Aunais, conseiller Secrétaire du Roi, Maison et couronne de France et des Finances, et de Marie Des Portes
 

1.2 Charles Abot de Bourgneuf

Né en 1650

Marie le 9 novembre 1672 à Marie Fly

Décédé en 1717, à l’âge de 67 ans

Seigneur de Bourgneuf, Lieutenant général de la Justice à Calais

 

1.3 Jacques Abot, Seigneur de Bazinghen

Né en 1654

Décédé à Saint-Martin-Boulogne, le 18 septembre 1716

 

4e Génération

1.2.1 François Abot de Bazinghen, Seigneur de Bourgneuf

Né en 1674

Avocat, Conseiller du Roi, Subdélégué de l’Intendance (en 1708), Ecuyer, Seigneur de Bazinghen, Lieutenant criminel en la Sénéchaussée du Boulonnais, Inspecteur des troupes boulonnaises (1706-1710)

Epouse, le 5 novembre 1705 ou 1708 à Marie Gabrielle Ursule Le Roy de Lozembrune (1683-1768)

Décédé en 1739

 

5e Génération

            Louise Marie Abot (1709-1777)

 

            François Abot de Bourgneuf

Né en 1710

Mariée, en octobre 1742, à Marie Louise Menin

Avocat à Paris (1737), Conseiller à la Cour des Monnaies (1741), il se retire à Boulogne en 1770 et prend part à l’Administration du Boulonnais (conseiller pour la noblesse [1780] et administrateur) et à cette ville : notables pour les personnes nobles (?) et les officiers militaires (1781-1786), conseiller électif (1787).

Décédé en 1791, à l’âge de 81 ans

 

            Marie Madeleine Abot

            Marie Jacqueline Abot

             

 

6e Génération

1.2.1.2.1 Bernard Louis François Abot

Né en 1743

Décédé en 1764

 

1.2.1.2.2 Abot mort-né

1748

 

1.2.1.2.3 Charles André Gabriel Abot Bourgneuf de Bazinghen

Né en 1748 ou 1749

Epouse Louise Madeleine Charlotte Campagne La Varenne (née en 1755 - décédée le 11 août 1825)

Décédé à La Caucherie à Saint-Martin-Boulogne, le 18 ventôse An VI (8 mars 1798)

 

7e Génération

Charles François Marie Abot de Bazinghen

Né à Boulogne-sur-Mer, le 21 novembre 1775, fils de Charles André Gabriel Abot de Bazinghen

Marié à Saint-Martin-Boulogne, le 20 vendémiaire An VII (10 octobre 1798) à Lucie Marie Benoîte Leporcq d’Herlen (née à Boulogne-sur-Mer, le 14 octobre 1778 – décédée en 1842)

Décédé le 9 juin 1799, à l’âge de 23 ans

 

Marie Charlotte Emilie Abot de Bazinghen

Mariée le 17 avril 1804 à Antoine Melchiot Vattier Mont-Enclos (Né le 25 avril 1776 à Charenton

 

8e Génération

Charles Louis Désiré Abot de Bazinghen

Né en 1799

Marié à Emilie Augustine Françoise Sénard

Décédé en 1859, à l’âge de 60 ans

 

9e Génération

Charles Emile Albert Abot Bourgnaufde Bazinghen

Né le 15 février1841

Décédé le 22 novembre 1895, à l’âge de 54 ans

 

Marie Théodosie Emilie Abot de Bazinghen épouse Le Guern

Née le 26 novembre 1853

Marié le 9 avril 1872 à Charles Louis Adémar Le Guern (19 avril 1832 à Lorient – 20 août 1912 à Lorient)

Décédé le 24 septembre 1882 à l’âge de 28 ans

Les armoiries des Abot





  

Repost 0
Published by Sébastien Chochois
commenter cet article
27 janvier 2009 2 27 /01 /janvier /2009 16:07

Gabriel Charles André Abot de Bourneuf de Bazinghen est né à Paris le 7 avril 1748. Il est écuyer et officier au Régiment de Chartres (1775). Il épouse à l'église de l'Oratoire Louise Madeleine Charlotte Campagne de la Varenne. Il est élu maire de Saint-Martin-Boulogne le 12 février 1790, il démissionne le 1er décembre de la même année afin de pouvoir assurer pleinement les fonctions de juge de paix auxquelles il est appelé depuis le 22 novembre 1790. Il est décédé au château de la Caucherie le 8 mars 1798.

Acte de mariage Gabriel Abot de Bazinghen

Repost 0
Published by Sébastien Chochois
commenter cet article
23 janvier 2009 5 23 /01 /janvier /2009 10:03
Repost 0
Published by Sébastien Chochois - dans Lieux-dits
commenter cet article
23 janvier 2009 5 23 /01 /janvier /2009 09:59

Ethymologie


La place d'Ostrohove avant sa transformation. On aperçoit clairement encore l'enceinte de l'ancienne école d'Ostrohove(mur et bâtiment annexe).










La place d'Ostrohove rénovée en 2006















Les constructions de la place d'Ostrohove
le 17 juillet 1848, le "château" d'Ostrohove était vendu.
A vendre, par suite de conversion, le lundi 17 juillet prochain, 11 heures du matin, dans le château d'Ostrohove, ci-après désigné, et par le ministère de Me sauvage, notaire à Boulogne, une grande maison de maître dite Château d'Ostrohove, avec chapelle, cour, jardins d'agréments et vergers, corps de ferme, et 55 hectares 28 ares 96 centiares, de terre en dépendant.
"On fait savoir à topus ceux qu'il appartiendra qu'en vertu d'un jugement du tribunal civil de première instance de l'arrondissement de Boulogne-sur-Mer, en date du 9 juin présent mois, enregistré tant sur minute que sur expédition et signifié tant à avoué qu'à parties ;
Ledit jugement rendu sur requête présentée conjointement par 1° M. Augustin-François-Marie Huguet, propriétaire, demeurant à Saint-Omer, créancier saisissant sur le sieur Emile Joseph louis Ferdinand Aniéré, ex-notaire, domicilié à Boulogne, basse-Ville, Grande-Rue, n° 18 et place Saint-Nicolas, n° 2, et dame Fanny Cornu, son épouse, domiciliée de droit avec son dit mari, obligés solidaires ;
2° et M. Théobald Clarté, commis négociant, demeurant aussi Basse-Ville de Boulogne, au nom et comme administrateur nommé par la justice à la gestion des affaires dudit sieur Aniéré ;
Ledit jugement ordonnant que les poursuites en saisie immobilière, commencées à la requête dudit sieur Huguet, sur les sieur et dame Aniéré, et le sieur Clarté, ès-noms, seraient converties en ventesur publications volontaires.
Il sera, aux requête et diligence dudit sieur Huguet, sus-qualifié, lequel poursuivant continue son élection de domicile en l'étude de Me Léon Noël, licencié en droit et avoué près ledit tribunal de Boulogne, y demeurant, haute-ville, rue Saint-Jean, n° 14, son avoué constitué, lequel continuera d'occuper pour lui aux fins des présentes ;
Et en présence de M. Clarté, aussi sus-qualifié, ayant pour avoué Me Quenehen, demeurant Haute-Ville, rue du Cloître, N° 16.
Et en tant que besoin, des sieurs et dame Aniéré, aussi sus-nommés et qualifiés, ou eux dûment appelés,
Procédé, le lundi 17 juillet 1848, 11 heures du matin, dans le château d'Ostrohove, et par le ministère de me sauvage, notaire à Boulogne, place au Blé,
A la vente, au plus offrant et dernier enchérisseur de :
Château d'Ostrohove.
Un Maison de Maître, dite Château d'Ostrohove, située à Ostrohove, commune de saint-martin, consistant en cuisine, arrière cuisine, office, salle et salon au rez-de-chaussée ; salle de billard, chambres et cabinets à l'étage ; greniers, mansarde et plate-forme avec galeries au-dessus ; avancées entourée de balustrades en bois, avec perron sur la place d'Ostrohove ; bâtiment à droite du perron à usage de Chapelle ; autre bâtiment à côté servant de remise ; cour avec citerne, buanderie, écurie et latrine ; jardin d'agrément entouré de murs, ayant allées plantées d'arbres montant, bosquet, gloriette, pépinière et pièce devant.
Le tout présente une contenance d'environ un hectare cinquante-deux ares, tenant vers nord au corps de ferme ci-après désigné, vers midi à M. Dobercourt, à la dame veuve Specq et à un chemin qui d'Ostrohove, conduit à Mont-Lambert, vers est à M. Dobercourt, et vers ouest à la place d'Ostrohove.

Ostrohove est un hameau sur la colline de ce nom et une commune de Saint Martin Boulogne. Est appelé Westrehove dans une charte de l’abbaye de Saint-Wul-mer, terram apud Westrehoy, en 1221. Westrehova dans le privilège de 1208 de l’abbaye de Saint-Wulmer, in Westrehova terram et hospites, Ostrehove en 1315 dans une charte de Notre Dame de Boulogne : moulin de la Maladrerie de Boulogne, séant d’un costé Ostrehove, Ostrehove en 1506, ville de Ostrehove, terrier de Saint-Wulmer, Ostrehove, Outrehove,  en 1550, charte de Notre Dame de Boulogne. Son territoire avait été réuni à la commune de Boulogne par un arrêté préfectoral du 9 nivôse an XII, et dépendant de la banlieue, les maires et échevins de Boulogne y exerçaient tous leurs droits de police avant la Révolution française.

Ostrohove fut rendu à la commune de Saint Martin par l’ordonnance royale du 26 juin 1821.

La place d'Ostrohove (vue du haut du clocher de l'église Sainte-Ide). Photos de Paul Arblay

Repost 0
Published by Sébastien Chochois - dans Lieux-dits
commenter cet article
23 janvier 2009 5 23 /01 /janvier /2009 09:54

Hameau, commune de Saint-Martin-Boulogne, vers Huplandre (Cassini).- décima guastinee, 1202 (cart. B.M.B.).- La vielle capiele de le Wastine, 1278 (chart. d’Art., A25, 5).- La Wastine, 1550 ; La Watine, 1556 (cueil. N.-D. de B).

 Le mot provient du vieux français guastine (gâtine), qui désignait un lieu impropre à la culture, le plus souvent buissonneux.
Les terres de la Watine s’étendent entre celles de l’Ecuelle-Trouée et celle de l’Inquétrie, le hameau se situant au nord-ouest de ces terres. L’extension de la zone commerciale « Auchan » a cependant  restreint sensiblement  le domaine.
Pour l’histoire du lieu il est intéressant de rappeler que sous le Consulat, les époux Camus fermiers à la Watine furent  impliqués de complicité dans les actes de conspiration qui marquèrent cette époque.
Par ailleurs la propriété de la Watine a été longtemps lieu d’accueil d’une colonie de vacances de la Caisse familiale interprofessionnelle. Ayant été rachetée par un particulier, M. Bracqbien, celui-ci l’a transformée en  société (SCI) dont il était le représentant. Rachetée en 2007 par deux sociétés du groupe CMH (Logicil et Habitat de Flandres), elle se trouve aujourd’hui en pleins travaux de rénovation.
Il existe aujourd'hui un chemin de la Watine, qui longe la Route Nationale 42.
La "FERME DU DOMAINE DE LA WATINE" est une ferme éducative : visite et découverte d’animaux élévés et nés à la ferme en pleine nature ; contact direct afin d’éveiller la curiosité, des enfants et des adultes, le respect et l’amour des bêtes en liberté dans un site magnifique. Le visiteur peut admirer des mini-vaches, des mini-cochons, mini-chèvres, mini-moutons, poneys, ânes, oies, poules, canards ; vente occasionnelle aux particuliers. Siège social : 19, chemin de la Watine, 62280 Saint-Martin-Boulogne. Elle est constituée en statut associatif.





Au dos : Maison des Enfants - La Watine - Saint-Martin-Boulogne



Sources et bibliographie : Fauquez Edmond, "Le Patrimoine topographique (àpartir des écrits de Daniel Haigneré), 2e partie, Bulletin des Amis du Patrimoine Saint-Martinois, n° 11, 1er semestre 2008.

Repost 0
Published by Sébastien Chochois - dans Lieux-dits
commenter cet article
23 janvier 2009 5 23 /01 /janvier /2009 09:45

Il s’agit de l’endroit non loin duquel était situé le presbytère de la première église de Saint-Martin qui était bâtie, extra-muros de la vieille ville de Boulogne, probablement   à l’emplacement ou à proximité de l’actuel Monument aux Morts de Boulogne. 
L'Abbé Haigneré parle du Lac Chrétien : "lieu-dit, commune de Boulogne-sur-mer, autrefois de Saint-Martin-lez-Boulogne, dans les jardins de la Porte-Gayole.- le rieu du Lacq Chrestien , 1505 (terr. S.W.)". (page 193).

 

            

Repost 0
Published by Sébastien Chochois - dans Lieux-dits
commenter cet article
23 janvier 2009 5 23 /01 /janvier /2009 09:41

Le chanoine Jacques Marie Daniel Haigneré (1824-1893),  nait à Bellebrune. Elève doué, il entre en pension chez Mgr Haffreingue. Après de brillantes études, il devient naturellement professeur et obtient une chaire de rhétorique où il exerçe de 1849 à 1859. Ordonné prêtre en 1853, en dehors de ses fonctions de professeur, il consacre une grande partie de sa vie à l’histoire boulonnaise, étant à la fois historien, archéologue, journaliste et écrivain… En 1854, il est placé à la tête des archives municipales. Ayant par la suite abandonné l’enseignement, il se consacre entièrement à sa nouvelle tâche et en profite pour continuer à écrire. Auteur de nombreux ouvrages… il était secrétaire perpétuel la Société académique de Boulogne-sur-mer

Repost 0
Published by Sébastien Chochois
commenter cet article
23 janvier 2009 5 23 /01 /janvier /2009 09:34

A ce jour, l’origine du mot n’a pas été établie.
La ferme initiale et les terres de l’Inquéterie étaient situées côté gauche de la RN 42, en direction de La Capelle, entre la ferme de l’Ecuelle-Trouée et l’embranchement de la  D237. Elles sont bien apparentes sur les plans de 1932 et 1935. Sur ces terres, s’est installé à partir de 1908, en accord avec la ville de Saint-Martin, le champ de courses de la ville de Boulogne-sur-mer[1].

 

La Capelle Cependant, si la ferme et le champ de courses n’apparaissent plus sur les plans actuels, le toponyme Inquétrie[2] demeure à la même place, servant à désigner la section cadastrale concernée. le vocable Inquétrie  est par ailleurs également utilisé (abusivement, à notre avis, car cela déplace les lieux d’origine ! ) pour  désigner la zone industrielle qui s’est implantée entre 1975 et 1977, côté sud de la RN 42. 
Selon une liste des ruisseaux réalisée en 1846 dans le but de répondre à des renseignements statistiques demandés par le préfet, (cote 3 O 1 des archives municipales) il existait un ruisseau de l’Inquéterie non mentionné par Haigneré. Celui-ci a été canalisé en partie lors des travaux de construction du « Champ de Courses » en 1808. Il en reste une partie visible qui apparaît à ciel ouvert à la sortie de la station d’épuration du centre commercial. Ce cours d’eau se jette ensuite dans le ruisseau de l’Ecuelle-Trouée.


Aujourd’hui, celui-ci a disparu de même que l’ancienne ferme pour laisser la place au centre commercial « Auchan ».


[1]   Voir article  de E. Fauquez « L’Inquéterie… et les courses hippiques », Bulletin n° 1  d’Histoire et de Généalogie de Saint-Martin-Boulogne, 1er semestre 2003, pages 5 à 11.

[2]  Orthographe utilisée à tort de nos jours sur les plans et cartes.

Repost 0
Published by Sébastien Chochois - dans Lieux-dits
commenter cet article