Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des Amis du Patrimoine Saint-Martinois
  • : Ce blog a pour but de mieux faire connaître les activités de l'association des Amis du Patrimoine Saint-Martinois. Il permet également de mieux connaître l'histoire de Saint-Martin-Boulogne
  • Contact

Recherche

Archives

8 septembre 2010 3 08 /09 /septembre /2010 16:54

Ferdinand Heim (27 février 1895, Reutlingen, Allemagne - 14 novembre 1977, Ulm, Allemagne)

 250PX-~1

Le 3 septembre 1940, Heim est nommé chef d'état-major du Général Walther von Reichnau, au moment où la VIe armée est concentrée sur la presqu'île du Cotentin, dans l'attente de l'invasion de la Grande-Bretagne. Il joue ensuite un rôle de premier plan dans la planification de l'invasion de l'Union soviétique (Opération Barbarossa).

Le 1er juillet 1942, il est commandant de la 14e Division Panzer, qui se distingue à Kharkov et à Rostov. En conséquence, il est nommé, le 1er novembre 1942, au commandement du 48e corps blindé, qui fait alors partie de la 6e Armée allemande à Stalingrad. Le rôle de Heim est de renforcer les divisions roumaines dans le secteur.

Heim est particulièrement connu pour être le "bouc émissaire de Stalingrad". Adolf Hitler, contre l'avis des militaires de l'Armée de Terre, ordonne la campagne de Stalingrad et, par la suite, interdit le retrait des troupes. Par conséquent, la 6e Armée est encerclée par les forces russes à Stalingrad. Heim, le 48e Panzer Corp et une division roumaine mal équipée, malgré les ordonnaces de Hitler, ne peut arrêter la formidable attaque soviétique à Kalach-na-Donu sur le Don. A la suite de cet échec, en janvier 1943, Heim est, sur les ordres de Hitler, renvoyé de l'armée, arrêté et placé en isolement à Moabit, avant d'être finalement libérés en avil 1943, quand il est transféré dans un hôpital militaire à Ulm.

Dans une interview d'après-guerre, Heim affirme que le seul document juridique relatif à son arrestation est l'ordre de Hitler - aucun acte d'accusation ou d'explication. Il apprend, officieusement, que Hitler n'a pas voulu jeter le blâme sur les Roumains pour la mauvaise qualité de leurs, alors un bouc émissaire allemand est nécessaire.

Heim est informé en mai 1943 que sa révocation de l'armée allemande est abrogée, et qu'il est assigné comme retraité. En août 1944, Heim revient au commandement des forces allemandes à la tête de la "forteresse" de Boulogne. Il est chargé d'assurer la défense, mais il constate que rien n'a été préparé et il n'y a pas de spécialistes appropriés pour faire le travail. La garnison, mal préparée, a difficilement supporté les intenses bombardements alliés et Heim se rend à la 3e Division d'Infanterie canadienne, le 23 septembre 1944.

Heim a été envoyé dans plusieurs camps de prisonniers de guerre en Grande-Bretagne (dont l'île de Wight), avant d'être rapatrié en Allemagne, le 12 mai 1948. Il meurt à Ulm, le 14 novembre 1977.

 

  

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Sébastien Chochois - dans Les Journées du Patrimoine
commenter cet article

commentaires