Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des Amis du Patrimoine Saint-Martinois
  • : Ce blog a pour but de mieux faire connaître les activités de l'association des Amis du Patrimoine Saint-Martinois. Il permet également de mieux connaître l'histoire de Saint-Martin-Boulogne
  • Contact

Recherche

Archives

23 janvier 2009 5 23 /01 /janvier /2009 09:59

Ethymologie


La place d'Ostrohove avant sa transformation. On aperçoit clairement encore l'enceinte de l'ancienne école d'Ostrohove(mur et bâtiment annexe).










La place d'Ostrohove rénovée en 2006















Les constructions de la place d'Ostrohove
le 17 juillet 1848, le "château" d'Ostrohove était vendu.
A vendre, par suite de conversion, le lundi 17 juillet prochain, 11 heures du matin, dans le château d'Ostrohove, ci-après désigné, et par le ministère de Me sauvage, notaire à Boulogne, une grande maison de maître dite Château d'Ostrohove, avec chapelle, cour, jardins d'agréments et vergers, corps de ferme, et 55 hectares 28 ares 96 centiares, de terre en dépendant.
"On fait savoir à topus ceux qu'il appartiendra qu'en vertu d'un jugement du tribunal civil de première instance de l'arrondissement de Boulogne-sur-Mer, en date du 9 juin présent mois, enregistré tant sur minute que sur expédition et signifié tant à avoué qu'à parties ;
Ledit jugement rendu sur requête présentée conjointement par 1° M. Augustin-François-Marie Huguet, propriétaire, demeurant à Saint-Omer, créancier saisissant sur le sieur Emile Joseph louis Ferdinand Aniéré, ex-notaire, domicilié à Boulogne, basse-Ville, Grande-Rue, n° 18 et place Saint-Nicolas, n° 2, et dame Fanny Cornu, son épouse, domiciliée de droit avec son dit mari, obligés solidaires ;
2° et M. Théobald Clarté, commis négociant, demeurant aussi Basse-Ville de Boulogne, au nom et comme administrateur nommé par la justice à la gestion des affaires dudit sieur Aniéré ;
Ledit jugement ordonnant que les poursuites en saisie immobilière, commencées à la requête dudit sieur Huguet, sur les sieur et dame Aniéré, et le sieur Clarté, ès-noms, seraient converties en ventesur publications volontaires.
Il sera, aux requête et diligence dudit sieur Huguet, sus-qualifié, lequel poursuivant continue son élection de domicile en l'étude de Me Léon Noël, licencié en droit et avoué près ledit tribunal de Boulogne, y demeurant, haute-ville, rue Saint-Jean, n° 14, son avoué constitué, lequel continuera d'occuper pour lui aux fins des présentes ;
Et en présence de M. Clarté, aussi sus-qualifié, ayant pour avoué Me Quenehen, demeurant Haute-Ville, rue du Cloître, N° 16.
Et en tant que besoin, des sieurs et dame Aniéré, aussi sus-nommés et qualifiés, ou eux dûment appelés,
Procédé, le lundi 17 juillet 1848, 11 heures du matin, dans le château d'Ostrohove, et par le ministère de me sauvage, notaire à Boulogne, place au Blé,
A la vente, au plus offrant et dernier enchérisseur de :
Château d'Ostrohove.
Un Maison de Maître, dite Château d'Ostrohove, située à Ostrohove, commune de saint-martin, consistant en cuisine, arrière cuisine, office, salle et salon au rez-de-chaussée ; salle de billard, chambres et cabinets à l'étage ; greniers, mansarde et plate-forme avec galeries au-dessus ; avancées entourée de balustrades en bois, avec perron sur la place d'Ostrohove ; bâtiment à droite du perron à usage de Chapelle ; autre bâtiment à côté servant de remise ; cour avec citerne, buanderie, écurie et latrine ; jardin d'agrément entouré de murs, ayant allées plantées d'arbres montant, bosquet, gloriette, pépinière et pièce devant.
Le tout présente une contenance d'environ un hectare cinquante-deux ares, tenant vers nord au corps de ferme ci-après désigné, vers midi à M. Dobercourt, à la dame veuve Specq et à un chemin qui d'Ostrohove, conduit à Mont-Lambert, vers est à M. Dobercourt, et vers ouest à la place d'Ostrohove.

Ostrohove est un hameau sur la colline de ce nom et une commune de Saint Martin Boulogne. Est appelé Westrehove dans une charte de l’abbaye de Saint-Wul-mer, terram apud Westrehoy, en 1221. Westrehova dans le privilège de 1208 de l’abbaye de Saint-Wulmer, in Westrehova terram et hospites, Ostrehove en 1315 dans une charte de Notre Dame de Boulogne : moulin de la Maladrerie de Boulogne, séant d’un costé Ostrehove, Ostrehove en 1506, ville de Ostrehove, terrier de Saint-Wulmer, Ostrehove, Outrehove,  en 1550, charte de Notre Dame de Boulogne. Son territoire avait été réuni à la commune de Boulogne par un arrêté préfectoral du 9 nivôse an XII, et dépendant de la banlieue, les maires et échevins de Boulogne y exerçaient tous leurs droits de police avant la Révolution française.

Ostrohove fut rendu à la commune de Saint Martin par l’ordonnance royale du 26 juin 1821.

La place d'Ostrohove (vue du haut du clocher de l'église Sainte-Ide). Photos de Paul Arblay

Repost 0
Published by Sébastien Chochois - dans Lieux-dits
commenter cet article
23 janvier 2009 5 23 /01 /janvier /2009 09:54

Hameau, commune de Saint-Martin-Boulogne, vers Huplandre (Cassini).- décima guastinee, 1202 (cart. B.M.B.).- La vielle capiele de le Wastine, 1278 (chart. d’Art., A25, 5).- La Wastine, 1550 ; La Watine, 1556 (cueil. N.-D. de B).

 Le mot provient du vieux français guastine (gâtine), qui désignait un lieu impropre à la culture, le plus souvent buissonneux.
Les terres de la Watine s’étendent entre celles de l’Ecuelle-Trouée et celle de l’Inquétrie, le hameau se situant au nord-ouest de ces terres. L’extension de la zone commerciale « Auchan » a cependant  restreint sensiblement  le domaine.
Pour l’histoire du lieu il est intéressant de rappeler que sous le Consulat, les époux Camus fermiers à la Watine furent  impliqués de complicité dans les actes de conspiration qui marquèrent cette époque.
Par ailleurs la propriété de la Watine a été longtemps lieu d’accueil d’une colonie de vacances de la Caisse familiale interprofessionnelle. Ayant été rachetée par un particulier, M. Bracqbien, celui-ci l’a transformée en  société (SCI) dont il était le représentant. Rachetée en 2007 par deux sociétés du groupe CMH (Logicil et Habitat de Flandres), elle se trouve aujourd’hui en pleins travaux de rénovation.
Il existe aujourd'hui un chemin de la Watine, qui longe la Route Nationale 42.
La "FERME DU DOMAINE DE LA WATINE" est une ferme éducative : visite et découverte d’animaux élévés et nés à la ferme en pleine nature ; contact direct afin d’éveiller la curiosité, des enfants et des adultes, le respect et l’amour des bêtes en liberté dans un site magnifique. Le visiteur peut admirer des mini-vaches, des mini-cochons, mini-chèvres, mini-moutons, poneys, ânes, oies, poules, canards ; vente occasionnelle aux particuliers. Siège social : 19, chemin de la Watine, 62280 Saint-Martin-Boulogne. Elle est constituée en statut associatif.





Au dos : Maison des Enfants - La Watine - Saint-Martin-Boulogne



Sources et bibliographie : Fauquez Edmond, "Le Patrimoine topographique (àpartir des écrits de Daniel Haigneré), 2e partie, Bulletin des Amis du Patrimoine Saint-Martinois, n° 11, 1er semestre 2008.

Repost 0
Published by Sébastien Chochois - dans Lieux-dits
commenter cet article
23 janvier 2009 5 23 /01 /janvier /2009 09:45

Il s’agit de l’endroit non loin duquel était situé le presbytère de la première église de Saint-Martin qui était bâtie, extra-muros de la vieille ville de Boulogne, probablement   à l’emplacement ou à proximité de l’actuel Monument aux Morts de Boulogne. 
L'Abbé Haigneré parle du Lac Chrétien : "lieu-dit, commune de Boulogne-sur-mer, autrefois de Saint-Martin-lez-Boulogne, dans les jardins de la Porte-Gayole.- le rieu du Lacq Chrestien , 1505 (terr. S.W.)". (page 193).

 

            

Repost 0
Published by Sébastien Chochois - dans Lieux-dits
commenter cet article
23 janvier 2009 5 23 /01 /janvier /2009 09:34

A ce jour, l’origine du mot n’a pas été établie.
La ferme initiale et les terres de l’Inquéterie étaient situées côté gauche de la RN 42, en direction de La Capelle, entre la ferme de l’Ecuelle-Trouée et l’embranchement de la  D237. Elles sont bien apparentes sur les plans de 1932 et 1935. Sur ces terres, s’est installé à partir de 1908, en accord avec la ville de Saint-Martin, le champ de courses de la ville de Boulogne-sur-mer[1].

 

La Capelle Cependant, si la ferme et le champ de courses n’apparaissent plus sur les plans actuels, le toponyme Inquétrie[2] demeure à la même place, servant à désigner la section cadastrale concernée. le vocable Inquétrie  est par ailleurs également utilisé (abusivement, à notre avis, car cela déplace les lieux d’origine ! ) pour  désigner la zone industrielle qui s’est implantée entre 1975 et 1977, côté sud de la RN 42. 
Selon une liste des ruisseaux réalisée en 1846 dans le but de répondre à des renseignements statistiques demandés par le préfet, (cote 3 O 1 des archives municipales) il existait un ruisseau de l’Inquéterie non mentionné par Haigneré. Celui-ci a été canalisé en partie lors des travaux de construction du « Champ de Courses » en 1808. Il en reste une partie visible qui apparaît à ciel ouvert à la sortie de la station d’épuration du centre commercial. Ce cours d’eau se jette ensuite dans le ruisseau de l’Ecuelle-Trouée.


Aujourd’hui, celui-ci a disparu de même que l’ancienne ferme pour laisser la place au centre commercial « Auchan ».


[1]   Voir article  de E. Fauquez « L’Inquéterie… et les courses hippiques », Bulletin n° 1  d’Histoire et de Généalogie de Saint-Martin-Boulogne, 1er semestre 2003, pages 5 à 11.

[2]  Orthographe utilisée à tort de nos jours sur les plans et cartes.

Repost 0
Published by Sébastien Chochois - dans Lieux-dits
commenter cet article